MICHEL SARRAN

sarran-portrait1La cuisine, Michel Sarran l’a dans les gènes : sa maman, Pierrette, tenait l’Auberge de Bergerayre à Saint-Martin d’Armagnac, dans le Gers, d’où il est originaire. Mais, son baccalauréat en poche, Michel préfère faire ses propres expériences…
Il s’engage dans des études de médecine. Deux ans plus tard, son destin le rattrape, il rejoint l’auberge familiale et apprend le métier de cuisinier.
S’ensuit un parcours chez les grands : Alain Ducasse au Juana, Michel Guérard aux Prés d’Eugénie, Jean- Michel Lorain à La Côte Saint-Jacques. Puis une première place de chef à La Pinède, à Saint-Tropez, et une seconde au Mas du Langoustier, à Porquerolles, où il se fait remarquer et obtient sa toute première étoile Michelin (1991).
« Je savais que je monterais mon restaurant » se souvient-il de cette époque. Le moment venu, il hésite entre Toulouse et Paris mais opte finalement pour… la ville rose, plus proche de ses racines. Il y fait son premier service, un jour de juin 1995. Le succès est rapide : il reçoit la première étoile en mars 1996, le prix de la critique gastronomique en 1997, 17/20 au GaultMillau en 2000 et la deuxième étoile en mars 2003.

Credit photo : Jean-Jacques GELBART